Delémont – Hollywood

Delémont – Hollywood

Delémont – Hollywood

Vous avez vu le programme de Delémont-Hollywood?



lu 24.09 20h30

De Cirro Guerra

Avec Antonio Bolivar, Brionne Davis, Nilbio Torres

Colombie, 2015

125’ | VO–f/d

Finaliste aux Oscars 2016

Entre Colombie et Brésil, une pirogue mène un ethnologue allemand au fin fond de l’Amazonie. Guidé par Karamakate, un cha- man solitaire, ce scientifique recherche une plante rare. Quelques décennies plus tard, un botaniste américain entreprend le même voyage, guidé lui aussi par le même cha- man. Dans les méandres de l’Amazone, les histoires de l’ethnologue et du botaniste se mêlent et se répondent dans la même quête obsédante de cette fleur sacrée, dont l’une des vertus est d’apprendre à rêver…

Ciro Guerra est le premier réalisateur, depuis une trentaine d’années, à poser sa caméra pour tourner une fiction dans la jungle amazonienne. Dans cet environne- ment hostile, les difficultés de tournage ont failli lui faire abandonner son projet. Par ce film, le réalisateur rend hommage aux populations amazoniennes et inscrit leur mode de vie dans la mémoire collective.

Delémont-Hollywood 2018

Du 24 au 30 septembre

PROJECTIONS SCOLAIRES 2018

PLUS DE 5000 ELEVES, CETTE ANNEE ENCORE!

Quelque cinq mille élèves vont voir un film dans le cadre de Delémont-Hollywood , confirmant le déplacement centre de gravité du festival de son volet public vers son volet scolaire.

Depuis plusieurs années, les cœurs des animateurs battent pour ces milliers d’élèves et d’étudiants qui découvrent année après année des films de notre cinématographie nationale, dans les salles de cinéma. Dans les salles de classe, ils ont l’occasion de rencontrer des professionnels du cinéma et des médias.
Aucun festival scolaire ne connaîtrait toutefois le succès rencontré ces dernières années sans un réel ancrage dans l’actualité du cinéma. Afin de poursuivre cet élan, Delémont-Hollywood a infléchi depuis l’an dernier sa programmation et propose au cinéma La Grange une dizaine de films qui ont été candidats à l’Oscar du meilleur film étranger. Oscarisés ou non, ces films permettent au public cinéphile et aux curieux de découvrir ou de revoir ce que d’autres pays considèrent comme la fine fleur de leur production cinématographique.
Les nouvelles les plus récentes de Delémont-Hollywood

ACTUALITES

Markus Imhoof reçoit le Prix Opale pour son film “Eldorado” et les scolaires accueillent plus de 5300 élèves

Publié le

Delémont, le 28 septembre 2018 – Lors de la soirée officielle de Delémont-Hollywood qui a rassemblée 250 personnes hier à Cinemont, Claude Schlüchter, président de l’UECS et conseiller communal delémontain en charge de la culture, Damien Chappuis, maire de Delémont et Loïc Maire, représentant des Services industriels, ont remis le prix Opale à Markus Imhoof pour Eldorado, film désigné candidat suisse à l’Oscar du Meilleur film étranger 2019.

Un film jurassien à Hollywood

Le documentaire de Markus Imhoof, personnel et poignant,a été projeté simultanément à Cinemont ainsi qu’au cinéma La Grange. Il met en parallèle les destins de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants naufragés en mer alors qu’ils cherchent à rejoindre l’Europe, avec celui de Joanna, jeune réfugiée italienne recueillie par sa famille à l’issue de la Deuxième guerre mondiale. « Dépassant les images qui font tous les jours le tour du monde, Eldoradoest un drame bouleversant dont on ne peut se soustraire », avait expliqué le jury lors de la nomination du film.

Eldoradoest un film d’ici : il a été produit par le Jurassien Pierre-Alain Meier qui a fait équipe avec Markus Imhoof et le producteur allemand Thomas Kufus. Les trois avaient travaillé ensemble une première fois en 2012 pour réaliser More Than Honey, nominé aux Oscars.

Des projections scolaires courues

Le volet scolaire de Delémont-Hollywood se termine cette semaine avec une fréquentation massive de 5300 élèves et plus de 450 accompagnants. Par leur intense développement, les projections scolaires sont devenues l’activité centrale de Delémont-Hollywood.

Le Canton du Jura soutient le programme public ainsi que les projections scolaires. Le Gouvernement ainsi que le Département de la Formation, de la Culture et du Sport, sous la houlette du ministre Martial Courtet, ont réitéré leur confiance, essentielle, dans ces activités en maintenant son soutien financier et en poursuivant l’excellente collaboration avec ses services.

Le programme scolaire bénéficie aussi de l’appui de la Section francophone du Département de l’éducation du Canton de Berne, qui promeut les activités de Delémont–Hollywood auprès des directions des écoles publiques.

Le programme scolaire, reconnu par l’Office fédéral de la culture par le biais d’un contrat de prestation, a pour mission d’élargir la vision que les élèves et les enseignants ont du cinéma suisse et d’en mettre en valeur la diversité. Il est composé en collaboration étroite avec le Centre MITIC Interjurassien. Au final, il propose une dizaine de films adaptés à l’âge des élèves, dont une majorité de productions suisses.

Le succès des scolaires repose sur la volonté des enseignants d’éduquer leurs élèves aux médias. Ils poursuivent ainsi un des objectifs du Plan d’études romand (PER), mais pour lequel aucune leçon n’est expressément dévolue. Ils donnent l’occasion à leurs élèves de découvrir un lieu, le cinéma, d’apprendre comment les images se fabriquent et se sensibiliser à la production cinématographique suisse.

Des projections mensuelles avec le cinéma suisse en ligne de mire

Delémont-Hollywood a aussi innové cette année en suivant l’actualité cinématographique nationale pour proposer chaque mois des projections de films d’ici, suivies de rencontres avec leurs artisans.

Cette année, le public jurassien a pu rencontrer notamment Caroline Cuénod, réalisatrice de L’île sans rivagesqui raconte l’histoire improbable de la marine suisse, Stefano Knuchel et son premier long métrage Quand j’étais Clocloou encore Hans Haldimann à la découverte de communautés tessinoises, adeptes de la simplicité volontaire, dans son documentaire Vivre simplementainsi que Christoph Schaub, dont le film Jeune hommea été projeté en version restaurée.

Le programme mensuel se poursuivra dès novembre.

Eldorado désigné pour représenter la Suisse aux Oscars

Publié le

Le documentaire ELDORADOde Markus Imhoof représentera la Suisse à la 91e édition des Academy Awards, dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère, il sera récompensé par le prix Opale, remis par la ville de Services industriels de Delémont le jeudi 27 septembre 2018, à Cinemont lors de la cérémonie officielle de Delémont-Hollywood.

« Markus Imhoof a réalisé un documentaire engagé, qui traite de la crise humanitaire globale d’aujourd’hui en la liant avec son histoire personnelle. Dépassant les images qui font tous les jours le tour du monde, Eldoradoest un drame bouleversant dont on ne peut se soustraire», a expliqué le jury qui a sélectionné la contribution suisse au « Film en langue étrangère ». Le jury était composé de Pauline Gygax (productrice), Christian Frei (réalisateur et producteur), Joëlle Bertossa (productrice), Corinna Glaus (directrice de casting) et Reto Schaerli (producteur).

Ce film a été coproduit par la maison de production suisse Thelma Film (Pierre-Alain Meier), par la société berlinoise zero one film GmbH (Thomas Kufus), par la SRF (Schweizer Radio und Fernsehen) et la SSR et par la Bayerischer Rundfunk.

Courant décembre, l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences rendra publique sa short list, et le mardi 22 janvier 2019, elle dévoilera le nom des nominés aux Oscars. La 91e édition des Academy Awards se tiendra le 24 février 2019 à Los Angeles.

«L’île sans rivages» projeté en présence de sa réalisatrice Caroline Cuénod

Publié le

La Suisse est une île, c’est bien connu. Mais qui sait qu’elle dispose de sa marine marchande , qui compte aujourd’hui une quarantaine de bateaux? écrit Mathieu Loewer dans Le Courrier du 25 mai 2018. Entre archives témoinagnages, éclairages et reportages, Caroline Cuénod en retrace l’histoire improbable, pleine de paradoxes très helvétiques.

La jeune réalisatrice a déjà signé quatre documentaires, avant de consacrer son cinquième film aux bateaux suisses qui sillonnent les mers du monde.

Caroline Cuénod nous propose une série de rencontres passionnantes qui dévoilent un une Suisse maritime méconnue, dont la marine marchande a pour mission d’assurer ses stocks alimentaires… A voir!

L’île sans rivages est projeté au cinéma La Grange, à Delémont, le samedi 30 juin à 20h30, en présence de la réalisatrice.

Le site web de la réalisatrice: http://www.carolinecuenod.ch

 

 

“Quand j’étais Cloclo”, en présence du réalisateur et en avant-première!

Publié le

Fidèle à sa programme mensuelle, Delémont-Hollywood propose le dimanche 27.5 à 17h un film et une rencontre au cinéma La Grange. Cette fois-ci c’est le réalisateur Stefano Knuchel qui vient présenter son long métrage Quand j’étais Cloclo.

« Quelle est cette chose qui a 395 ans, qui a survécu à l’alcoolisme, à la prison, aux drogues, aux escroqueries et à la dépression ? C’est ma famille. » 

Il raconte son père en fugue, sorte d’arnaqueur immobilier sympathique et propriétaire de Night Clubs tessinois et nous fait réfléchir sur les notions mêmes de souvenir, d’histoire et de famille…

Le film sortira à la fin du mois, mais le réalisateur est là, en avant-première… ce qu’on est choyés!

PARTENAIRES & SPONSORS